La voie-verte

La voie verte de 11 km, créée en 2014 par la communauté de communes entre Capestang et Cruzy, sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée, n’est toujours pas ouverte « officiellement » au public.

En effet, alors même que les travaux d’achèvement de cette dernière étaient en cours de réalisation, les intempéries des 28-29-30 septembre 2014 ont occasionné d’importants dégâts sur la voie, plus particulièrement sur 4-5 tronçons situés sur les communes de Capestang, Puisserguier, et Quarante. Des réunions de crise se sont succédées au siège de la communauté de communes entre les différents acteurs (maître d’ouvrage, maitre d’œuvre, entreprises titulaires des marchés de réalisation de la voie…) afin de parvenir à un règlement amiable du litige né des dégradations subies. En vain…c’est la raison pour laquelle les élus communautaires ont décidé de solliciter auprès du tribunal administratif de Montpellier la prescription d’une mesure d’expertise, ordonnée par le juge des référés en date du 23 février 2015. L’expert a pour mission de dégager les responsabilités, de déterminer l’origine des dommages et de définir la nature des travaux à réaliser pour pérenniser l’ouvrage.

Même si l’interdiction d’accès à la voie est difficile à matérialiser, celle-ci reste un « chantier interdit au public » jusqu’à sa réception et la fin de la procédure judiciaire.

Cette situation engendre des difficultés de gestion de la voie, notamment en matière d’entretien, tant que les responsabilités de chacun n’ont pas été définies. Il est donc recommandé aux usagers l’empruntant d’ores et déjà la plus grande prudence.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×